Modification de l’Anima et élection du premier Haut Secrétaire

Pour les Citoyens de la RIFR, de plus amples détails se trouvent sur Spectrum à cette adresse. N’hésitez pas à y laisser des pavés structurés d’argumentation pour alimenter le débat et la réflexion.
Complétez aussi les débats en vocal dans l‘Agora ou à l’écrit dans le canal #discussions-citoyens de notre Discord.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE du 30/05/2949

 

Chers Citoyens, chers voyageurs intéressés par ce que nous construisons,

En connaissance des éléments suivant :

– La RIFR aillant atteint un nombre important de membres (nous sommes désormais et depuis plusieurs semaines dans le Top 10 des organisations francophones sur RSI en termes d’effectif),

– La RIFR pouvant se doter de représentants légitimement élus pour me décharger de tout ce qui a trait à un rôle de gouvernant et non de Fondateur devant simplement encadrer les débats et veiller à ce que la ligne directrice républicaine et démocratique nous ayant réuni soit tenue,

– L’Anima dans sa version actuellement en vigueur ne permettant pas encore le plein exercice du pouvoir à tout Citoyen qui se retrouverait désigné pour être en position de gouverner et ne garantissant encore pas à la base citoyenne un protocole de soumission par elle-même de propositions de lois,

– De nombreuses discussions aillant eu lieu ces derniers mois pour renforcer notre texte constitutionnel,

– En vertu du droit m’étant conféré par l’article 49 de l’Anima en vigueur d’être à l’initiative des révisions de l’Anima,

– En vertu du devoir m’étant conféré par l’article 8 de l’Anima en vigueur de ne pas garder le pouvoir exécutif plus longtemps que je ne le juge nécessaire,

– Au vu de la teneur des discussions ayant maintenant pour certaines d’entre-elles une véritable composante politique et ne pouvant être tranchées que par le vote.

Je porte officiellement la responsabilité d’ouvrir aujourd’hui au débat une proposition de modification en profondeur de l’Anima avant de la soumettre à votre vote dans une version que je jugerais apte à défendre les valeurs qui devront ensuite nous transcender dans l’aventure Star Citizen ; puis de procéder consécutivement au lancement des élections du premier Haut Secrétaire de la RIFR qui nommera alors un premier Gouvernement.

Je savais que ce moment arriverait un jour. Ce moment ou plus rien ne serait simple pour personne car les débats se seraient véritablement cristallisés. Je savais qu’à ce moment il me faudrait rester droit dans mes bottes, et user des pouvoirs étant les miens pour débloquer une situation inéluctable et prévue d’avance.

Mettre en place un Haut Secrétaire légitimement élu et un Gouvernement légitimement nommé est devenu impératif pour animer la communauté et pour voir aboutir des projets, des lois et faire avancer la RIFR. Beaucoup des décisions que nous allons devoir prendre dans les prochains mois détermineront l’avenir de la RIFR.

Le texte final soumis de mon initiative au vote à l’issue de ce mois de débat tiendra compte des propositions d’amendements me semblant faire consensus dans notre communauté. Cette Anima révisée devra mener la RIFR dans un sens qui lui permettra d’être un outil de cohésion mais aussi de pouvoir incontournable pour les francophones, dont la souveraineté soit détenue par chaque joueur la composant. Ce texte devra en outre, tout en définissant un cadre clair, être suffisamment libertaire pour qu’émerge ensuite par les propositions de lois gouvernementales ou d’initiative citoyenne des solutions rendant la RIFR réactive au gameplay du jeu. Ce dernier point étant fondamental pour ne pas rester au stade d’une utopie.

Une fois le référendum terminé, la nouvelle monture de l’Anima entrera ou non en application en fonction de votre choix éclairé. Immédiatement ensuite, l’élection du premier Haut Secrétaire sera initiée sur la base de l’Anima aillant cours, en vertu de l’article 8 de l’Anima actuel m’imposant de lancer ces élections.

Ce jour est un grand jour pour la RIFR, et je suis certain que ce temps de construction initial passé, nous trouverons les moyens de proposer par nos méthodes pragmatiques une structure qui fera date dans le domaine de la construction communautaire sur un jeu vidéo et à même de réunir bien plus large que nous ne pouvons encore l’imaginer pour le reste de la communauté francophone.

Parce que je n’ai pas l’habitude de cacher les dramas sous le tapis, parce que la francophonie est ce qu’elle est et que parfois, il arrive que le ton monte et que les choses s’emballent un peu, je ne peux me donner cette tribune sans m’adresser à toi, Neirda Alrom. Sache tout d’abord que ton départ laisse un grand vide dans le cœur de la majorité des Citoyens de la RIFR, et dans le mien particulièrement. Tu es devenu au fil du temps un véritable ami, un soutien dans les moments difficiles, un phare cherchant constamment à guider la RIFR dans la bonne direction. Tout le travail que tu as accompli ces derniers mois, personne ne peut et ne pourra jamais te l’enlever. Tout comme personne ne peut légitimement enlever à Yvianna ou à Madstalker ce qu’ils nous ont apporté. Outre l’énervement dont tous, moi le premier, pouvons être victime, mon seul reproche sera que tu t’es ingéré dans les affaires internes d’une organisation en court-circuitant l’autorité de l’un de ses représentants et que tu as ensuite fais preuve d’absence de tact diplomatique en exposant publiquement ce désaccord sans en avoir préalablement parlé à son représentant légitime. Nous ne pouvons céder à l’énervement, quand bien même on se sentirait véritablement insulté et qu’on vivrait comme un affront à la RIFR et à notre rôle qui nous tient à cœur les paroles d’une personne extérieure à notre structure. Mais des erreurs nous en faisons tous, et celles-ci ne sont rien en comparaison du travail formidable que tous te reconnaissent. Les divers messages qui me parviennent te concernant depuis ton départ me le confirment. J’espère que vous pourrez vous poser une bière à la main autour d’une table, et trinquer à l’avenir. Des gars comme toi on en a collectivement besoin. Un ami comme toi, j’aimerais vraiment ne pas le perdre. Que tu décides de revenir ou non dans la RIFR, sache que je le respecterais et que la porte d’entrée reste toujours grande ouverte. La RIFR, c’est chez toi.

Je tenais aussi à remercier ici publiquement l’ensemble des Conseillers du Fondateur qui font et ont fait depuis des mois un travail formidable et sans qui rien n’aurait été possible. Le ton monte parfois entre vous, mais vous ramez toujours dans la même direction. Vous êtes une sacrée équipe chacun avec votre caractère. Vous avez su gérer de nombreuses problématiques en mon absence. Vous n’en aviez certes pas la légitimité démocratique, mais vous avez fait ce qui devait être fait pour le bien de la communauté. Vous avez tenu le rôle d’un gouvernement sans en avoir les outils. Chapeau bas messieurs.

Shinrer, toi mon confrère, toi mon meilleur ami. Toi qui ne veux vraiment pas du Trône de fer et qui agit depuis le début avec le dévouement le plus pur dans la construction de la RIFR. Bien que tu aies décidé de quitter ton rôle de Conseiller pour gagner en tranquillité dans une vie IRL chargée qui n’est pas toujours simple, tu continues je le sais d’aider dans l’ombre. En plus des discussions journalières que nous continuons d’avoir, tu offres ton travail graphique sans contrepartie à qui le demande, que ce soit un joueur ou une organisation ; parfois même au-delà de la RIFR. Nous ne pouvons qu’être admiratif de ton dévouement sans faille pour la communauté.

Kilik, reste qui tu es. Tu essuies des revers et tu te relèves toujours. Tu manques encore d’assurance mais tu as tous les atouts pour mériter notre confiance. Tu t’engages toi aussi au sein de la RIFR sans compter ton temps lorsque c’est nécessaire. Tu fais ce que tu trouves juste et c’est quelque chose que je respecte vraiment. Tu as concouru avec Unk_Arpenteur à la refonte du Discord, ce qui n’était pas une mince affaire, et les gens semblent satisfaits du travail accompli. Alors félicitations à vous deux ! Tu m’as annoncé vouloir m’aider à gérer la partie administrative barbante et c’est avec plaisir que j’accepte. Sans ces coups de main que tu donnes généreusement à la communauté, on ne pourrait pas s’en sortir.

Serval ! Ancien membre des FAR, devenu Conseiller lorsque nous en avons eu besoin. Oreille attentive dans nos moments de doute. Tu arrives toujours à trouver du temps pour nous aider malgré l’IRL qui t’oblige parfois à poser le micro. Tu bosserais pour nous à ton travail que je ne serais pas étonné. Tu as su guider le vaisseau dans la bonne direction alors que nous aurions pu nous égarer à de nombreuses reprises dans le Coil. Tu exècres la politique IRL et pourtant te voilà à construire une structure étatique RP comme ça ne s’est jamais fait auparavant pour un jeu vidéo. Tu es pour moi une source de motivation, ton investissement m’indiquant qu’on vole sur le bon cap pour intéresser à nos méthodes le reste de la communauté francophone.

Agency. Tu es le plus récent des Conseillers du Fondateur, et tu es certainement le dernier à y être intégré puisque ce groupe disparaîtra aussitôt qu’un Gouvernement légitimement élu entrera en fonction. Tu as un excellent esprit de synthèse et d’analyse. Tu as des capacités rédactionnelles formidables, et tu trouves le temps de nous aider malgré un IRL extrêmement chargé. On te doit en très grande partie la mise au propre de l’Appel au Projet Citoyen qui est la traduction de notre volonté commune de garantir que le pouvoir de proposer des lois en plus de les voter et d’en déléguer en temps normal la rédaction à un Gouvernement restera entre les mains des Citoyens qui pourront, lorsqu’ils le désirent, s’en saisir. 

Je tenais à remercier aussi particulièrement le Commandant des Armées Odin, qui par ses paroles sages d’officier expérimenté a su prendre de la hauteur et me conseiller à de nombreuses reprises. Tu es un soutien sans faille de la RIFR et du principe de créer une véritable armée républicaine au service de ses Citoyens en son sein. Je sais que tu n’apprécies pas trop être mis publiquement en avant, mais sache que j’ai beaucoup de reconnaissance et de respect pour toi et pour ce que tu cherches à inculquer à tes hommes. Le sens du devoir n’est pas qu’inné. Il s’acquiert aussi par l’apprentissage et avec toi, je sais qu’ils sont à très bonne école. Je souhaite vraiment préciser que tu es à l’initiative de la révision du poste de Commandant des Armées, sur le point crucial consistant à dire que ce rôle devrait à l’avenir être nommé par le Haut Secrétaire lui-même plutôt qu’être un poste à vie pour toi. Cette proposition que tu m’as faite, sans même que je t’en parle alors que j’espérais secrètement que les choses fonctionnent ainsi au niveau militaire dans la RIFR, est tout à ton honneur. Tu offres ainsi à la RIFR des perspectives de rassemblement qu’elle n’avait pas jusqu’à présent. Tu prouves que tu es un chef militaire d’exception. Il faut un véritable sens de l’État pour prendre une telle décision, potentiellement lourde de conséquence pour toi.

Cr1ms0n enfin ! Si tu décides de quitter le corps militaire des FAR pour te consacrer à la vie politique de la RIFR, alors ne change rien. Tu as ton caractère de cochon et tu le dis toi-même, mais tu es rempli de la meilleure des volontés du monde lorsqu’il s’agit de défendre nos valeurs. Tout comme Neirda Alrom, tu es un phare pour notre communauté sur lequel s’appuyer lorsque nous nous égarons. Nous n’empruntons pas toujours le chemin que tu juges le plus éthique, mais soit assuré que ta parole porte et pousse beaucoup d’entre nous, moi le premier, à la réflexion. Ton rôle a été central ces derniers mois dans la construction de la RIFR.

Il me resterait encore tant d’entre vous à remercier publiquement, mais ça finirait par faire un véritable roman.

C’est ainsi que se conclut ce bien trop long communiqué de presse. Par la sincérité de vous dire que ce que nous construisons collectivement n’est pas chose aisée. Avec la force d’avancer malgré nos différences et par la volonté de réussir malgré les coups durs, en surmontant chaque épreuve et en tirant des leçons, les yeux tournés vers les étoiles.

Vive Star Citizen, vive la francophonie, et vive vous, Citoyens de la RIFR ! Vous qui venez d’un horizon désormais varié d’organisations de Star Citizen et qui appuyez, pour certains depuis les prémisses de ce projet, cette alliance sous forme de République démocratique !

Fraternellement.

Scirod

Fondateur à votre service

La RIFR est une organisation de jeu de rôle purement fictive dans l'univers de Star Citizen®. Aucune loi présentée sur ce site n'a cours dans la vie réelle à l'exception des pages légales que tout site internet se doit de présenter (Mentions légales - C.G.U.). La RIFR n'est pas non plus une organisation politique dans la vie réelle et n'a pas vocation à le devenir.
Ce site n'est pas un site officiel de Star Citizen. L'ensemble du contenu relatif aux jeux vidéos Star Citizen® et Squadron 42® utilisé sur ce site est la propriété exclusive du groupe de sociétés Cloud Imperium®. Roberts Space Industries®, RSI®, Star Citizen®, Squadron 42® et SQ42™ sont des marques déposées par Cloud Imperium Rights LLC.